ASSEMBLEE GENERALE DU 22 JANVIER 2011

jeudi 3 février 2011
par  Amifama
popularité : 42%

AMIFAMA

ASSEMBLEE GENERALE DU 22 JANVIER 2011

 

 

 

 

1- MEMBRES PRESENTS OU REPRESENTES

 

Adhérents au 30 septembre 2010 :  70

Présents :    7

Représentés :   31

 

2- RAPPORT MORAL

 

Pour éclairer au fond les difficultés de la mission des amifama à Madagascar, paraphrasons un article paru récemment dans le journal La Croix à propos d’Haïti.

 

A Madagascar c’est un peu comme en Haïti, le vrai problème n’est pas d’abord la masse financière à déverser sur le pays mais la capacité de mettre le peuple en mouvement pour qu’il se prenne en main. « (A Madagascar) c’est la pagaille et on ne voit aucune issue » selon les propres termes de Monseigneur Philibert, ancien archevêque malgache de Fianarantsoa. La tentation de l’efficacité pousse à proposer des plans de l’extérieur … Mais ce n’est pas la solution. Les conditions sont si dégradées à tous points de vue que les structures locales ne sont pas des partenaires suffisants pour repartir sinon pour des micro projets, fort utiles mais dont on sait bien qu’ils ne font ni un développement, ni une politique. Il faut autant reconstruire l’Etat et la société – y compris la société des soeurs Fatima en pleine croissance démographique - que les structures économiques. Voilà le défi. Voilà pourquoi le projet de formation des soeurs à la gestion imposé de fait par les amifama et soutenu financièrement par Raoul Follereau n’a même pas vu le jour. Voilà pourquoi Sœur Jeanne d’Arc, fondatrice et actuelle Supérieure générale de la congrégation, nous a demandé de rédiger une note précisant ce qui, dans notre esprit, distingue partenariat et assistance pure. Voilà pourquoi nous sommes à la recherche d’une pédagogie qu’il faut encore inventer ce qui ne fait pas toujours l’affaire des bailleurs de fonds et des Etats à la recherche de résultats palpables … Mais comme l’a si bien dit la congrégation en réponse à la question de son maintien dans la « marmite » face aux difficultés annoncées : « Si nous ne sommes pas là, qui sera là ? ».

 

3- RAPPORT FINANCIER

 

France Madagascar*  Total

 

Recettes 31 541  2 721  34 262

Dépenses  579 14 103  14 682

 

Trésorerie au 30 septembre 2010  19 580

 

Cpte chèque  248

Cpte livret  9 213

Cpte euros   5 878

Cpte ariary    2 934

Caisse   3 131

 

Totaux   9 461  9 943  

 

*équivalent euro/ un euro = 2500 ariary

 

4- RAPPORT DE GESTION

 

- Juillet 2009- septembre 2010 est la période au cours de laquelle a été testée la convention signée entre amifama et la congrégation.

 

- Le comité de suivi des projets par quatre sœurs – au cœur du dispositif - n’a pas vu le jour (difficulté de se réunir, mission du comité mal définie).

 

- De plus la Supérieure générale n’a pas voulu engager la congrégation dans des projets au-delà de la durée de son mandat (juillet 2012).

 

- Conséquences :

 

° Le projet de formation des sœurs à la gestion dans le cadre du comité de suivi des projets financé par Raoul Follereau (1500 euros) a été annulé. Une demande de réaffectation dudit budget est en cours (fromagerie).

° Le projet prioritaire de création en 5 ans à Ambinanindrano d’un ensemble scolaire de 1200 enfants de la maternelle à la seconde a été abandonné. (Abandon de la constitution d’un comité de soutien et de la participation de l’Ecole d’Architecture de Bordeaux)

 

° Une décision a été prise de porter l’effort sur l’aménagement du terrain confié par la congrégation aux amifama : accueil des touristes en mission et résidence des adhérents, jardin tropical familial, plantation d’arbres fruitiers … et de ne soutenir que des projets réalisables à court terme.

 

° Une autre décision a été prise pour coller à la réalité, celle de préciser que l’objet statutaire des amifama est de soutenir les œuvres humanitaires de l’Eglise qui est à Madagascar et notamment les œuvres de la congrégation des Sœurs Missionnaires de Notre Dame de Fatima.

 

- 12 projets ont bénéficié de notre soutien financier :

 

° gardiennage du collège Jacinta    256 euros

° maison amifama   7296 euros

° parrainage collège Jacinta   2800 euros

° maison des sœurs enseignantes Jacinta  160 euros

° formation    250 euros

° besoins vitaux des sœurs    600 euros

° jardin tropical amélioré   585 euros

° renforcement adduction d’eau Ambinanindrano  89 euros

° riziculture pédagogique à Ambinanindrano  135 euros

° engraissage des porcs à Ambolotara   400 euros

° télécommunication à Ambinanindrano   313 euros

° préétude ravintsara   10 euros

 

Tous ces projets sont en cours sauf le gardiennage, aide ponctuelle.

 

- 140 colis ont été réceptionnés avec l’aide d’ATM et du Père Zocco et diffusés au sein des communautés.

 

- Quatre lits médicalisés, don du Rotary club de Verdun, ont été réceptionnés pour la communauté d’Ambinanindrano.

 

5- PERSPECTIVES 2010- 2011

 

° Poursuite des projets en cours et notamment parrainage du collège Jacinta, besoins vitaux des sœurs, jardin tropical amélioré, riziculture et reforestation pédagogiques, aménagement du terrain amifama, fromagerie.

° Les 15 mois écoulés ont mis en évidence les difficultés qui accompagnent l’aide au développement quant aux contrats, gestion des fonds, responsabilités, comptabilité et comptes rendus …  La Supérieure générale a prié amifama de rédiger une note pour préciser ce qui distingue partenariat et assistance pure.  

° Accueil de deux jeunes sages femmes en mission pour trois mois au sein de la communauté d’Ambolotara.

° Suivi des actions de l’association Esperanza au profit de la communauté d’Ambinanindrano et des sœurs d’Imito.

° Développement de l’accueil des « touristes en mission ».

° Etude des projets « ravintsara » et « fromagerie » en partenariat.

° Refonte du site amifama.org

° Rénovation du dispensaire d’Ambinanindrano et aménagement de la place.

° Renforcement de l’adduction d’eau d’Ambinanindrano.

° Urgences dans les communautés.

° Soutien aux études à Antananarivo des Pères Antoine et Gaston.

° Collecte et envoi d’objets correspondant à des besoins précis : ordinateurs portables, cuisinière à bois ou charbon, matériel fromagerie, alambic pour huiles essentielles, livres collection verte, rouge ou rose 

 

6- RESOLUTIONS

 

Première résolution. Après en avoir délibéré, l’assemblée des membres présents ou représentés approuve les comptes de l’exercice clos et en donne quitus aux dirigeants.

 

Deuxième résolution. Après avoir pris acte de ce que « les formalités de modification de l’objet statutaire ne sont à effectuer que lorsque l’association change radicalement d’objet ou ajoute une activité totalement différente à celles réalisées et prévues dans les statuts » (Associations Le guide pratique PRAT édition 2009 page 87), l’assemblée des membres présents ou représentés approuve la modification statutaire suivante  : « Cette association a pour but d’aider par tous moyens – dons en nature et numéraire, missions humanitaires, étude de projets, lobbying, prestations bénévoles … - la congrégation des Sœurs Missionnaires de Notre Dame de Fatima à accomplir sa mission dans la Grande Île en matière de santé, éducation, développement rural et toute activité à caractère humanitaire et, plus généralement, l’Eglise qui est à Madagascar »

 

Résolutions adoptées à l’unanimité des membres présents ou représentés.

Le Président 
   Le secrétaire trésorier 
René-Georges BILLIOTTE    Bernard ROBERT

 

   

  



Portfolio

AG 2010 AG 2010 AG 2010

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 4 septembre 2019

Publication

97 Articles
7 Albums photo
Aucune brève
1 Site Web
1 Auteur

Visites

0 aujourd’hui
13 hier
37393 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés